Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 15:22

Trente-trois ans se sont écoulés depuis la première apparition de Toussaint-Louverture en portrait équestre sur son cheval Bel-Argent, œuvre du peintre de la Marine bordelais Gustave Alaux, présentée dans le denier panneau - celui de l'indépendance d'Haïti - de l'exposition permanente Les Fleuriau et Haïti, aujourd'hui disparue du Musée du Nouveau-Monde ouvert en 1982.

Au-delà du symbolisme de l'âge et du chiffre (to the happy few), c'est un retour qu'il faut saluer pour un personnage qui à l'époque était loin d'intéresser autant de monde dans la ville, et, particulièrement, les donneurs de leçons qui se voudraient dans l'air du temps. On se contentera simplement de remarquer que cette présence en sa demeure aurait sans doute réjoui le philanthrope Louis-Benjamin Fleuriau de Bellevue dont la ville s'honore à juste titre.

Ce qui nous dispensera d'épiloguer plus longuement sur les vaines récriminations et tentatives de destruction de l'histoire des tard-venus qui voudraient, entre autres, débaptiser la rue Fleuriau.

Commémoration des 33 ans à La Rochelle de Toussaint Louverture

Commémoration des 33 ans à La Rochelle de Toussaint Louverture

Partager cet article

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti