Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 15:21
Des nouvelles de l'Académie du Bassin d'Arcachon

L’Académie du Bassin, qui décernera son 7e prix littéraire le mois prochain, veut créer un nouveau prix pour honorer le patrimoine, en septembre.

L’Académie honore le patrimoine. Denis Blanchard-Dignac a été réélu à la présidence de l’Académie du Bassin. Il a collaboré au livre sur « Les péchés capitaux au bassin d’Arcachon ».

© PHOTO B. D. bernadette dubourg b.dubourg@sudouest.fr

Le président, et membre fondateur de l'Académie du bassin d'Arcachon, Denis Blanchard-Dignac, s'était fait discret depuis un an. Eloigné de la vie politique, l'ancien élu de La Teste-de-Buch, s'est recentré sur l'histoire, qui le passionne, le Bassin où plonge ses racines familiales, et la littérature, où il s'exprime avec liberté (lire ci-dessous).

Denis Blanchard-Dignac, qui vient justement d'être réélu à la présidence de l'Académie du bassin d'Arcachon (Serge Daney est secrétaire perpétuel), sort de son silence avec plusieurs surprises dans sa besace. À peine réélu, le neo-arcachonnais, revenu au Moulleau, autre berceau de sa famille, a « le plaisir » d'accueillir deux nouveaux académiciens : le Testerin Jean-Marie Chabanne, très impliqué auprès des Amis de Jean-Hameau, et auteur d'un livre sur l'ancien médecin et maire de La Teste-de-Buch, et le professeur bordelais Jacques de Cauna, « historien qui fait autorité dans l'histoire de la marine : « Son ouvrage sur le captal de Buch est remarquable », outre sa biographie de Toussaint Louverture.

Académies de Gascogne

Le Pr de Cauna vient aussi d'être élu président de la fédération des Académies de Gascogne. Denis Blanchard- Dignac envisage de réunir un congrès des associations culturelles de Gascogne, à l'automne à Arcachon, « pour fédérer les énergies de la Gascogne ».

Dans un avenir plus proche, l'Académie s'apprête à choisir (le 3 juin, lors de l'assemblée plénière chez Nicole Chatignol à Gujan-Mestras), le lauréat 2015 du 7e prix littéraire de l'Académie, qui sera remis fin juin ou début juillet. Le lauréat ou son œuvre doivent avoir un lien avec le Bassin. Il succédera à Sylvain Smague, auteur de « Toulouse Lautrec en vacances » (éd. Horizon Chimérique), lauréat 2014. Ce prix est purement honorifique mais « la jaquette rajoutée par l'éditeur a un vrai impact auprès des lecteurs ».

Avec la Société historique

Sur une proposition du secrétaire, l'assemblée plénière devrait aussi créer, le 3 juin, une nouvelle distinction, un Prix du patrimoine, décerné à l'automne à un monument du Bassin : « Un élément culturel majeur de la préservation de notre patrimoine sur le Bassin ». Pour la première année, le prix ne sera pas doté. Mais des sponsors sont sollicités pour doter les prochaines récompenses.

Enfin, Denis Blanchard-Dignac s'emploie aussi à pacifier les relations avec la Société historique du bassin d'Arcachon, d'autant que plusieurs personnes sont à la fois membre de l'Académie et de la Société historique, et que les écrits ou recherches de l'une peuvent enrichir l'autre.

Partager cet article

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article

commentaires

Herman Schurmans 20/07/2015 14:15

Mon cher Professeur,
J'ai pris connaissance de votre article dans le Porset/Révaucher sur le fils Rochambeau. J'estime votre allusion aux "souvenirs des cruautés de 1791" bien discret. Son comportement, son stupre, et sa cruauté, ne sont pas digne d'un franc-maçon. Evidemment d'autres comme Marat prètent le flanc à la critique. Puis-je vous demander ce que vous pensez de l'activité de Max Beauvoir, maintenent Grand-Houngan, et jouant un rôle dans le rapport des force spirituelles en Haïti. Mon salut à Laënnec Hurbon que je reçois quant il passe à Bruxelles.
Bien à vous,
Herman Schurmans

Jacques de Cauna 21/07/2015 09:03

Merci, cher Monsieur, pour votre commentaire et l'intérêt porté à mes travaux.
Pour Rochambeau fils, comme vous le savez sans doute, il est difficile de résumer une vie en quelques lignes, et encore plus pour des personnages complexes de responsables pris dans la tourmente révolutionnaire (qui fut aussi atroce en Haïti qu'en France - pensons aux décapitations, sujet très actuel). Pensons à Bonaparte, à Toussaint... dans leurs côtés lumineux et obscurs...
La FM, premier vecteur d'insertion sociale aux Isles, était peuplée d'hommes de toutes qualités, reflétant la société d'époque.
D'une manière générale, j'essaie de ne pas porter de jugement définitif dans mon travail d'historien, afin de ne pas tomber dans une sorte d'anachronisme moral bien-pensant, trop facile à pratiquer aujourd'hui, comme on peut l'observer dans les médias.
Je ne connais que par ouï-dire les activités de M. Max Beauvoir et me garderait donc bien d'opiner sur le sujet... Je saluerai bien volontiers Laënnec de votre part s'il m'arrive de le rencontrer à l'occasion.
Avec mes cordiaux sentiments, JdC

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti