Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 07:37
Vendredi 23 juin 2017 à 18h, "Bayonne, le Pays Basque, la traite des Noirs et l'esclavage", par Jacques de Cauna auteur de "La Traite Bayonnaise au XVIIIe siècle", dans le cadre de l'exposition "Tromelin, les esclaves oubliés".

Vendredi 23 juin 2017 à 18h, "Bayonne, le Pays Basque, la traite des Noirs et l'esclavage", par Jacques de Cauna auteur de "La Traite Bayonnaise au XVIIIe siècle", dans le cadre de l'exposition "Tromelin, les esclaves oubliés".

Vendredi 23 juin 2017 à 18h, conférence au Musée Basque 

par Jacques de Cauna auteur de "La Traite Bayonnaise au XVIIIe siècle",

dans le cadre de l'exposition "Tromelin, les esclaves oubliés"

Bayonne, le Pays Basque, la traite des Noirs et l'esclavage

Quelle place a occupé Bayonne, « porte d'Espagne » dans « l'infâme commerce » (le mot est de Condorcet) du bois d'ébène ? Jusqu'à la publication en 2009 de La traite bayonnaise au XVIIIe siècle, à partir d'un mémoire soutenu à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, le sujet, rarement évoqué dans l'histoire locale, n'avait jamais fait l'objet d'une étude approfondie. Il est vrai que bien loin de Nantes, le grand port négrier français, ou même des ports de second ou de troisième ordre, de Bordeaux à Saint-Malo en passant par La Rochelle, Bayonne n'a été qu'un « gagne petit » de la traite, alors même que ses passagers, basques, béarnais et gascons, et ses produits des riches arrière-pays de l'Adour et de la Nive, se taillaient une place respectable dans le nouvel Eldorado des îles à sucre, la grande île de Saint-Domingue.

Tout compte fait, replacé dans le contexte plus large de l'esclavage colonial associé au grand négoce maritime transatlantique du siècle des Lumières, le rôle des Basques et Bayonnais dans un domaine mémoriel devenu aujourd'hui très sensible, mérite d'être considéré sous un tout autre angle historique, tant il a été décisif sur de nombreux points en raison d'une forte présence aux îles marquée dès l'origine par des personnalités remarquables qui n'ont jamais hésité à agir dans ce qu'ils considéraient souvent à juste titre être le bon sens.

&&&&&&

Historien, ancien diplomate, professeur honoraire de l'université de Pau et des Pays de l'Adour, chercheur au Centre international de recherches sur les esclavages (CNRS / EHESS), Jacques de Cauna est l'auteur de plus de deux cents publications, collaborations et communications scientifiques internationales sur l'histoire de la Caraïbe et celle du grand Sud-Ouest, ainsi que d'une quinzaine d'ouvrages de référence parmi lesquels Au temps des Isles à Sucre, prix de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer, L'Eldorado des Aquitains, prix de l'Académie nationale de Bordeaux, Toussaint Louverture, ou Cadets de Gascogne, prix des Trois Couronnes. Après La Traite bayonnaise au XVIIIe siècle (Pau, Cairn, 2009), ses deux derniers ouvrages, Dynamiques caribéennes et Fleuriau, La Rochelle et l'esclavage traitent des questions très actuelles de migrations et de mémoire, d'identité et patrimoine.

Partager cet article

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti