Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 08:08
Orthez - La tour Moncade et le vieux bourg, la maison Jeanne d'Albret, l'hôtel de la Lune.
Orthez - La tour Moncade et le vieux bourg, la maison Jeanne d'Albret, l'hôtel de la Lune.Orthez - La tour Moncade et le vieux bourg, la maison Jeanne d'Albret, l'hôtel de la Lune.

Orthez - La tour Moncade et le vieux bourg, la maison Jeanne d'Albret, l'hôtel de la Lune.

Tilh - Eglise et maison Lassalle au début du 20e s., vestiges du château-fort. Le château de VillandrauTilh - Eglise et maison Lassalle au début du 20e s., vestiges du château-fort. Le château de Villandrau

Tilh - Eglise et maison Lassalle au début du 20e s., vestiges du château-fort. Le château de Villandrau

Points d'histoire

- La tour Moncade était accolée à un château seigneurial construit par le vicomte Gaston VII. En 1569, elle fut prise par les troupes protestantes de Montgoméry qui massacrèrent les catholiques de la ville le 24 août, trois ans exactement avant la Saint-Barthélémy.

- La maison Jeanne d'Albret avait été donnée en 1555 à la reine Jeanne d'Albret par Arnaud de Gachissans, seigneur de Sales, qui fut nommé gouverneur de Navarrenx en remplacement de son supérieur, assassiné sur ordre dans la rue parce que catholique, Bertrand de Gabaston de Bassillon, époux de Jeanne de Cauna, tante maternelle de Corisande d'Andoins. 

- C'est à l'hôtel de la Lune que le chroniqueur Froissard, qui y loga durant l'hiver 1388, rencontra Espain du Lyon qui lui fournit la matière de ses précieuses observations sur Gaston Fébus. 

- Le clocher de l'église, ancien donjon, la nef collatérale droite de l'église, partie de l'ancienne chapelle seigneuriale, ainsi que la maison voisine, autrefois "la salle", sont les derniers vestiges du château-fort de Tilh qu'Honorette de Navailles, demoiselle, transmit par mariage à noble Johan de Cauna, seigneur baron de Tilh, Agès, Misson et la salle de Loubieng en 1523.

- Le château de Villandrau a été acquis pour sa partie ancienne (aile des communs actuels) en 1679 par Honorat Dumont et remanié (partie centrale actuelle) par Jean-Pierre de Saint-Cristau entre 1779 et 1783. Curieusement, ces deux familles ont eu des représentants dans l'ancienne colonie française de Saint-Domingue... (voir J. de Cauna, L'Eldorado des Aquitains). Il appartient aujourd'hui par filiation directe à la famille Champetier de Ribes.

Pour en savoir plus, abonnez-vous au Bulletin du Centre Généalogique des Landes où ces points d'histoire seront plus largement développés dans la prochaine livraison de fin d'année.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti