Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 14:10

 

A venir

 Vendredi 25 avril, CGSO, Bordeaux, Hôtel des Sociétés Savantes, 1, place Bardineau, 18h30, conférence : L'aïeule landaise de l'Europe. Pierre Benoît, Koenigsmark et Anne de Cauna.

6--Anne-Haakon-Nor-Ferdinand--Bul-Manuel-Port-Guillaume-Pru.jpg

 

Escale du Livre de Bordeaux, du 4 au 6 avril 2014,

au TNBA, à Sainte-Croix

 

Dimanche 6 avril (programme)

de 14h00 à 15h45 : Dédicace sur le stand des PUB (Presses Universitaires de Bordeaux, L35)

 

 de 16h00 à 17h00, au Salon littéraire : Grande rencontre « La littérature caribéenne » avec Olive Senior (Jamaïque / Angleterre, Un pipiri m'a dit), Jacques de Cauna (Haïti / Bordeaux, Toussaint Louverture. Le Grand Précurseur, et Louis-Philippe Dalembert (Haïti / Italie, Ballade d'un amour inachevé), rencontre animée par Olivier Caudron (BM Bordeaux)

Une table de vente sera installée à l'issue de la rencontre.

 

Présentation et dédicace de l'ouvrage Toussaint Louverture. Le Grand Précurseur

2012 Toussaint Louverture Le Grand Précurseur

 

L'Amérique des Aquitains : de Saint-Domingue à la Louisiane

Conférence pour l'Association France-Etats-Unis Biarritz-Côte Basque

Pendant plus de deux siècles, Gascons, Basques et Béarnais, partis par les ports de Bordeaux et Bayonne, colonisent et gouvernent les colonies françaises d'Amérique, au premier rang desquelles la "Reine des Antilles", Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti) entretient des liens réguliers avec les "déserts du Nouveau-Monde" peuplés des "sauvages" de la Louisiane sur les "rives du Meschacebé" (Chateaubriand). Il faudra attendre les premières années du 19e siècle, après l'afflux à la Nouvelle-Orléans en 1809 de dix-mille réfugiés dominguois fuyant la révolution des esclaves, pour que la brillante civilisation créole des plantations lousianaises, telle que l'on popularisée littérature et cinéma, prenne son envol alors que la France napoléonienne venait tout juste de l'abandonner une nouvelle fois en la vendant aux Etats-Unis après l'avoir cédée à l'Angleterre puis à l'Espagne. Lors du fameuxx purchase, la Louisiane représentait le quart du territoire de la nouvelle république américaine, quatre fois celui de la France et quatre-vingt dix fois celui de Saint-Domingue.

De-Grasse-Le-Cap-1781-G-Alaux-1943-2.jpgLa conférence a été suivie d'un très beau dîner dans les salons de la Rotonde à l'hôtel du Palais le samedi 22 mars

Biarritz Hôtel du Palais 22 mars 14Palais La Rotonde 

Présentation de Monsieur Denis Blanchard-Dignac – Librairie Mollat, 19 mars 2014

Mmes, Mlles, MM, chers amis,

C’est bien volontiers que je réponds aujourd’hui à d’amicales pressions – comme disent nos politiques – pour accomplir une tâche dont je vous avoue tout de même me sentir aussi heureux qu’honoré, à savoir vous présenter très succinctement, en quelques minutes et pour ceux qui  ne le connaîtraient pas, notre ami Denis Blanchard-Dignac qui fera ensuite cavalier seul pour vous présenter à son tour son dernier ouvrage. Ce qui me permettra de m’éclipser discrètement le plus rapidement possible afin de lui laisser la parole.

Je ne ferai donc que passer sur les éléments les plus importants en m’attachant seulement à trois points qui me paraissent essentiels.

Tout d’abord, la mémoire historique longue – vertu si rare aujourd’hui à l’heure de l’éphémère médiatique sensationnaliste – qui préside à chacune de ses entreprises littéraires et qui les alimente. La plupart de ceux qui sont ici connaissent en effet sans doute l’ancienneté de la famille dont il est issu, à la fois sur le Bassin – qui s’appela à l’origine « la petite mer d’Ignac » et où vivaient et prospéraient ses aïeux les plus lointains, les Baleste et Peyjehan de Faucon, voir sa Petite histoire du  Bassin d’Arcachon – et en passant par Bordeaux, dont partirent pour des vies d’aventure le corsaire Pierre-Jean Dignac et ses ancêtres planteurs à Saint-Domingue, les Fresquet et Morris de Thiverny, pour arriver à une longue lignée d’élus locaux dont se détache particulièrement le ministre de la Marine Pierre Dignac, et d’administrateurs civils que sont encore aujourd’hui plusieurs membres distingués de la famille, parmi lesquels précisément notre ami Denis, qui, après avoir partagé de hautes responsabilités, notamment aux côtés du très regretté Michel Baroin à la Fnac, poursuit en ce moment même ses activités de conseil à l’international auprès d’une grande entreprise.

Dans un second temps, de solides études universitaires de juriste et politologue en Droit et Sciences politiques, de la Maîtrise au Diplôme d’Etudes supérieures, dans une maison, la Sorbonne, où l’on avait encore la chance d’évoluer sous la houlette de professeurs tels que l’inoubliable Maurice Duverger, le « Monarque républicain ». Formation complétée par l’exercice, sur le terrain de la capitale, d’importantes responsabilités politiques au Comité interministériel de la Sécurité routière, puis à la mairie du 10e arrondissement dont il fut adjoint au Maire aux côtés de l’ancienne ministre de l’enseignement supérieur Alice Saunier-Seïté, qui le mettra en relations plus tard avec une autre grande dame de la culture et des sciences, Geneviève Viollet-le-Duc, nièce du grand homme et principale inspiratrice de la biographie qui nous intéresse aujourd’hui.

Enfin, et là, c’est à son œuvre écrite que je vais me référer, un indéniable talent dans l’expression qui est sans doute celui, quasi naturel, du conteur gascon qui sait à tout moment retenir l’attention de son interlocuteur. Il faut rappeler en effet ses œuvres antérieures, qu’elles soient romanesques, Le Gardien et Le charme secret de Bordeaux, ou historiques et biographiques, Louis Gaume, Le Captal de Buch, Le Duc d’Epernon. Des ouvrages qu’on lit souvent d’une seule traite tant l’intérêt y est constamment soutenu. Bref, pour ne pas alourdir davantage, je voudrai simplement rappeler sur ce dernier point, que lors de notre première rencontre – bordelaise cela va de soi, pour un congrès à l’hôtel des Sociétés savantes de la place Bardineau, mais aussi tardive en raison de nos activités « étrangères » à tous deux – en 1994, alors que nous revenions l’un et l’autre de longs exils dorés sous d’autres cieux, dans la capitale et aux Îles, j’ai eu immédiatement conscience en l’écoutant de me trouver en présence d’une de ces heureuses affinités particulières dont la vie nous réserve providentiellement le bonheur, à l’inverse du malheureux Diogène qui cherchait un homme au bout de sa lanterne.   

C’est pour vous faire partager au plus vite un de ces instants privilégiés dont il a le secret que je m’arrêterai là, afin de ne pas retarder plus longtemps le plaisir que vous aurez à écouter notre ami Denis Blanchard-Dignac.

 

                                                                                                 Jacques de Cauna, Docteur d’Etat de la Sorbonne

 

Viollet-le-Duc présentation
Denis-Blanchard-Dignac sera présenté par Jacques de Cauna
Conférence du 15 mars à Préchacq pour l'association des amis de Lahire,
Sur les pas du valet de coeur
Autour d'un mariage au château de Vignoles.

Jornada-TArtas-adoubement-chevalier-Louis-de-Cauna.jpg

Le 24 juin 1442, à l'issue de la Jornada de Tartas, le chevalier Louis de Marsan de Cauna, baron du dit lieu et gouverneur de Tartas pour le roi d'Angleterre duc d'Aquitaine, remet les clés de la ville au roi Charles VII en personne et jure d'être désormais français lui et toute sa descendance. Le roi confirme ses privilèges en l'adoubant et le suit en son château de Cauna où il dîne et passe la nuit pendant que la maison des abbés de Saint-Sever à Souprosse accueille d'autres personnalités. Les capitaines Etienne de Vignoles, dit Lahire, le Valet de Coeur, et Estébenot de Talauresse, son neveu, accompagnent le Roi. Leurs héritiers dans les maisons et branches de Cauna de Vignoles, d'Arricault de Vignoles, de Camon-Dade de Laharie et de Baylens-Poyanne, leur succèderont dans la charge familiale héréditaire de gouverneur de Tartas.

 

 Samedi 22 mars, Biarritz, Hôtel du Palais,

18h30, conférence

L'Amérique des Aquitains, de Saint-Domingue à la Louisiane. 

 

En raison de l'incendie survenu au Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz, la conférence pour l'association France-Etats-Unis Biarritz Côte Basque, aura lieu à l'hôtel du Palais à Biarritz

 

Samedi 8 mars, Université Paris IV-La Sorbonne,   

17 rue de la Sorbonne, salle Marc Bloch, escalier C, 2e étage.

  Conférence à 14h30

Toussaint Louverture, le Grand Précurseur, présentation de l'ouvrage paru aux Editions Sud-Ouest (sept. 2012).

A l'invitation du professeur Marcel Dorigny, président de l'APECE

(Association pour l'étude de la colonisation européenne).

 

A cette occasion le point pourra être fait sur les dernières découvertes relatives au personnage (son vrai visage, sa famille et son proche entourage, ses liens avec Dessalines, Moïse, Bayon de Libertat..., sa formation culturelle, militaire et politique, son rôle dans le soulèvement, ses choix d'action...), découvertes importantes qui ont fait récemment l'objet d'un pillage éhonté de la part d'un universitaire américain assisté d'un comparse français, lesquels, de préférence à l'honnête rétractation qui avait été suggérée, semblent vouloir persister dans leur double tentative d'occultation dans les éléments empruntés sans citation et de manipulation sensationnaliste de mes travaux à des fins de récupération personnelle (voir sur ce blog à l'article Toussaint Louverture).

 

2012 Toussaint Louverture Le Grand Précurseur

2012 Toussaint Louverture Le Grand Précurseur

 

A écouter (cliquez sur le titre ou l'image)

Jacques de Cauna - Toussaint Louverture - YouTube

Jacques de Cauna vous présente son ouvrage "Toussaint Louverture" aux  Editions Sud-Ouest, Bordeaux...

: //www.mollat.com/livres ...

 

 

www.youtube.com/watch?v=_SfkTwLWuiQ

22 mai 2013 - Ajouté par Librairie Mollat

 

A lire
Dans le dernier Bulletin du Centre Généalogique des Landes, n° 109-110, 1er et 2e trimestre 2014, les articles :
- Anciennes familles landaises. Les seigneurs de Caumale : Grenier de Caumale, Boyrie de Caumale (avec Didier Roques et Jean-Mathieu Robine),p. 1480-1490.
- les Delisle, Duverger, Préval..., familles franco-dominguoises et cubaines dans la correspondance de Caumale, p. 1490-1494.
- les Grenier gentilshommes verriers du pays de Foix et du Bazadais (avec Martine de Cauna et Pierre Coudroy de Lille), p. 1495-1497
CGL-109.jpg
Ouvrages reçus
Aux Presses Universitaires de Bordeaux, de Francine Agard Lavallé, Bernard Lavallée et Christophe Lavallé, une somme sur les émigrants français, principalement du Sud-Ouest, partis par Bordeaux pour Cuba au XIXe siècle, avec notamment la liste exhaustive de tous les passeports délivrés entre 1802 et 1900, un grand nombre de cartes, graphiques, analyses, et tout l'appareil scientifique nécessaire à la compréhension du phénomène. Aimablement comuniqué par notre ami, le professeur Bernard Lavallé.
Bernard-Lavalle.jpg
Et toujours aux Presses Universitaires de Bordeaux, l'important ouvrage de Maria-Elena Orozco Lamore et Maria Tersa Fleitas Monnar, pour tout savoir sur les aspects architecturaux urbains de la question à Santiago de Cuba, aimablement communiqué par Sylvie Barbeyron, en attendant la publication des actes du colloque d'hommage au professeur Jean Lamore.
Elena-Orozco.jpg
De Denis Blanchard-Dignac, après Le Captal de Buch et Le duc d'Epernon, une nouvelle biographie historique d'un personnage qui a laissé de nombreuses traces dans la région, à Roquetaillade, Hendaye (Abbadia), Biarritz (chapelle impériale)... Sans oublier Notre-Dame et Carcassonne. Toujours aussi érudit, bien écrit, instructif et passionnant !
numerisation0002.jpg
De Catherine de Beaunay-Cotelle, pour tout savoir sur le personnage méconnu à qui l'on doit l'introduction du café aux Antilles... un très beau travail d'histoire familiale à partir d'archives tant publiques que privées.
numerisation0001.jpg
Merci à nos amis et félicitations pour ces travaux qui les honorent et font notre joie dans un monde à mémoire courte !

 

    Activités   

 

Jeudi 10 avril, Dax, Institut du Thermalisme, Université du Temps Libre, 15h,  conférence : L'aïeule landaise de l'Europe. Pierre Benoît, Koenigsmark et Anne de Cauna.

Lundi 7 avril, château La Palanque, Saint-Louis de Montferrand, à l'invitation de Mme Caroline Lampre, papiers de famille Lampre, d'Abbadie (Bigorre, Tarbes, Saint-Domingue).

Dimanche 6 avril, Bordeaux, L'Escale du Livre (salon du livre), table-ronde caraïbe : Olive Senior (Jamaïque), Un pipiri m'a dit, Louis-Philippe Dalembert (Haïti, Italie), Ballade d'un amour inachevé, Jacques de Cauna (Bordeaux, Haïti), Toussaint Louverture, animée par Olivier Caudron, directeur de la Biblothèque municipale de Bordeaux.  

Vendredi 28 mars, CIVB Bordeaux, réunion AQUAF- château de Caumale, Geneviève Fabre, Anne Marbot (déplacement en Louisiane).

CGSO Bordeaux, Hôtel des Sociétés Savantes, 18h30, conférence de Jean-Paul Casse, La guerre des deux Roses.

Jeudi 27 mars, Université du Havre, prof. Eric Saunier, renvoi de la fiche expertise pour publication auxx Presses Universitaires : "La politique d’achat servile à Saint-Dominguau 18e siècle : le cas des plantations nantaises".

Mardi 25 mars, Sciences-Po Bordeaux, Mlle Laurence Ognibene, visio-conférence Skipe.

Mercredi 20 mars, Sciences-Po Bordeaux, Mlle Laurence Ognibene, Master 1 Coopération internationale, directeur, prof. Vincent Bonnecase : aide à la direction de recherche, mémoire La République Dominicaine et ses voisins haïtiens. Un racisme d'état au sein du bassin caribéen.

Samedi 15 mars, à Goos, (Landes), Assemblée générale de l'association Sur les pas du valet de coeur (les amis de Lahire), conférence (président d'honneur) : Autour d'un mariage au château de Vignoles. Il y a 421 ans Jeanne d'Arricault épousait Jacques de Camon-Dade, à l'occasion de l'anniversaire du mariage de l'héritière de Lahire et du baron de Laharie, gouverneur de Tartas, quelques éléments d'histoire héraldique, généalogique, familiale et patrimoniale.

Vendredi 14 mars, 14h30, Martinique, conférence téléphonique, M. Georges Ano.

Mardi 11 mars, M. Georges Ano, aide à la recherche, généalogie Acquart-Vignes.

Lundi 10 mars, Université La Rochelle, FLASH, M. Andris Ronald, étudiant MAster 2 (directeur, prof. Didier Pothon), aide à la direction de recherches, bibliographie haïtienne.

Bordeaux, Musée d'Aquitaine, vernissage de l'exposition Hommage à Victor Louis et Pierre Lacour, à l'invitation des professeurs Bernard Marquette, président des Amis du Musée, et Bernard Coustet, hisotorien de l'art, académie de Bordeaux.

Samedi 9 mars, Mlle Laurence Ognibene, étudiante à Sciences Po Bordeaux, Programme France-Caraïbe (dir. M. Rafaël Lucas), mémoire Master 1 sur les origines historiques du racisme anti-haïtien en République Dominicaine. 

Vendredi 7 mars, prof. Frederic Starr, Johns Hopkins University (Baltimore, Etats-Unis),  Projet d'ouvrage Architecture de St-Domingue et de la Louisiane. 

Lundi 3 mars, communication sur les Noirs en Charente à M. Olivier Caudron, directeur de la Bibliothèque municipale de Bordeaux.

Samedi 1er mars, Bordeaux, CIVB, Assemblée générale de l'AQAF (Association Aquitaine-Québec-Amérique francophone). Nomination au Conseil scientifique de l'association qui souhaite élargir son action au îles de la Caraïbe francophone, hispanohone et anglophone en liaison notamment avec la Louisaine et la côte Est des Etats-Unis.

Tonneins, Conseil d'administration de Région Gascogne Prospective (Conservatoire du Patrimoine de Gascogne, président d'honneur). Visio-conférence.

Jeudi 27 février, visio-conférence : professeur Gilles-Antoine Langlois ENSAV (Ecole normale supérieure d'architecture de Versailles), a/s projet européen et projet de thèse de Mlle Astrid Lenoir, étudiante en Master.

Samedi 22 février, Université Bordeaux 3, envoi du texte définitif et iconographie de la communication "Destinées franco-cubaines de familles de la plantocratie caféière et sucrière : les Delisle et les La Valade", pour publication dans les actes du colloque d'hommage au professeur Jean Lamore (Mélanie Moreau, coordinatrice).

Jeudi 20 février,Archives départementales de la Gironde, recherches (fonds G. Debien, papiers d'Héricourt, et  autres fonds privés).

Réception de Mlle Lucile Dupont, étudiante en master 1 : "L'émigration orthézienne aux îles d'Amérique", co-direction avec le professeur Philippe Chareyre, EA ITEM - UPPA (Université de Pau et des Pays de l'Adour)

Mardi 18 février, Johns Hopkins University, prof. Fréderic Starr, proposition sur blog de projet d'ouvrage sur l'architecutre de Saint-Domigue et celle de la Nouvelle-Orléans pour le public annglophone. Echange de précisions sur les modalités pratiques. En attente de réponse.

Lundi 17 février, Bordeaux, Hôtel de Ville, Conseil de la Diversité (membre), Place Pey Berland, inauguration de l'exposition Le goût en partage.

Archives nationales outre-mer, recherches.

Dimanche 16 février,visio conférence Dacca (Bangladesh), Geneviève et Pierre Fabre (château de Caumale).

Recherches sur les familles de Cumont, de Beaumont d'Autichamp, Assier de Pompignan (Armorial de Caumale en cours).

Mardi 11 février, Réception du Bulletin du Centre Généalogique des Landes, n° 109-110, 1er et 2e trimestre 2014, articles publiés : Anciennes familles landaises. Les seigneurs de Caumale : Grenier de Caumale, Boyrie de Caumale (avec Didier Roques et Jean-Mathieu Robine) ; les Delisle, Duverger, Préval..., familles franco-dominguoises et cubaines dan la correspondance de Caumale ; les Grenier gentilshommes verriers du pays de Foix et du Bazadais (avec Martine de Cauna et Pierre Coudroy de Lille).

Vendredi 7 février,Musée d'Aquitaine, envoi du titre et résulé de la conférence à venir (dernier trimestre 2014) : Cuba, les Béarnais et le café.

Jeudi 30 janvier, Paris, Ambassade de Cuba en France, à l'invitation de S. E. Hector Igarza, Ambassadeur de Cuba en France : Présentation de Los caminos del café, programme de coopération internationale pour le Développement socio-économique de la province de Santiago de Cuba sur la base du patrimoine classé par l’UNESCO : la plantation de café La Fraternidad, avec M. Jen-Pierre Blanc, Vice-président de la Fondation Malongo, et M. Omar Lopez, Conservateur de la ville de Santiago de Cuba, et le soutien financier de l’Union Européenne.

cafetal Fraternidad

Mercredi 29 janvier, Conférence téléphonique avec Andrée-Luce Fourcand (Jeremy papers, Gainesville, E.U.).
Correction et transmission des généalogies Grenier de Caumale, Boyrie de Caumale, Delisle, Duverger et Préval pour publication dans le Bulletin du Centre Généalogique des Landes. 
Mardi 28 janvier, visio-conférence Chaire d'Haïti à Bordeaux / Québec, projet de réédition-diffusion des Mémoires du général Toussaint Louverture.
Lundi 27 janvier, visio-conférence Chaire d'Haïti à Bordeaux / Université d'Abidjan-Cocody, Arnaud Ahigro, doctorant. Convention en cours de signature.
Préparation de la table-ronde sur Raynal, Toussaint Louverture et Haïti avec Gilles Bancarel (document de résentation).
Vendredi 24 janvier, rencontre et échange de documentation sur Cuba avec M. Paul de Casamajor (tableaux de famille, Prudent de Casamajor), 
Propositions pour le Dictionnaire des Gens de couleur en France, sur demande d'Erik Noël.
Université d'Oxford, Guilhem Pépin, programme Rôles Gascons, Apport d'informations sur les seigneuries de Tiran et Bussac en Gironde (procès de Caupenne, de Cauna vs Albret, 14e s.)
Jeudi 23 janvier, fin de rédaction et transmission de l'article Mémoires historiques de la Révolution haïtienne (voir ci-dessous) à la Revue française d'histoire du livre pour publication
Mardi 21 janvier, Famille de Monck d'Uzer (Bigorre, Landes, Antilles), envoi de la translation du document de don testamentaiare de l'héritage des seigneuries d'Aurice et d'Escoubès par Henry de Cauna d'Abère à son neveu Antoine de Monck d'Uzer. Eclaircisssements généalogiques sur la parenté transmis (1609).
Lundi 20 janvier, fin de l'inventaire et transcription des papiers de famille Acquart-Vignes (négociants bordelais propriétaires à Jacmel, Saint-Domingue).
Echange d'informations sur le chevalier Gabriel de Clieu et l'introductionn du café aux Antilles, avec Mme C. de Beaunay-Cotelle
Vendredi 17 janvier, demande de conférence de l'Université du Temps Libre de Dax. Proposition : L'aïeule landaise de l'Europe. Pierre Benoit, Koenigsmark et Anne de Cauna (pour le 10 avril)
Jeudi 16 janvier, réception chez Denis Blanchard-Dignac de son dernier ouvrage : Viollet-le-Duc (1814-1879). La passion de l'architecture.
Mercredi 15 janvier, échange téléphonqiue avec Geneviève Fabre (Caumale).
Jeudi 9 janvier, Bibliothèque municipale de Bordeaux, Société des Bibliophiles de Guyenne, 17h, conférence (voir résumé ci-dessous) et signature des ouvrages Mémoires du général Toussaint Louverture et Voyage d'Outre-Mer et infortunes les plus accablantes de la vie de Monsieur Joinville-Gauban.

 

Mémoires historiques de la Révolution haïtienne par deux acteurs des événements :

Toussaint Louverture (1803) et Joinville-Gauban (1829)

 

Ce sont deux grands classiques de l’histoire de l’ancienne colonie française de Saint-Domingue qui viennent d’être offerts récemment en rééditions critiques au public après plus d’un siècle et demi d’absence : le Voyage d’Outre-Mer et Infortunes… de Joinville-Gauban (1829) et les Mémoires du Général Toussaint Louverture… par Saint-Rémy (1853)[1]. Le rapprochement pourrait s’arrêter là entre ces deux témoignages sur la période décisive de la Révolution haïtienne qui mène à l’indépendance du pays en 1804. L’un émane en effet d’un petit-blanc sans grade, l’un de ces très nombreux Aquitains partis de Bordeaux pour l’Eldorado des Îles à sucre à la fin du 18e siècle et revenu dans sa ville natale de La Réole. Et l’autre du grand précurseur de la première république noire du monde, général et gouverneur de la colonie, arrêté, déporté et finalement mort prisonnier au fort de Joux. Gauban écrit une véritable chronique au quotidien des événements qu’il a vécus pendant une quinzaine d’années, de 1789 à 1804, alors que Toussaint se concentre essentiellement sur la courte, mais cruciale, période durant laquelle il a tenu en mains les destinées de la colonie, entre 1794 et 1802, date de son arrestation. D’un côté une relation à usage restreint, tirée à 170 exemplaires seulement à Bordeaux, une sorte de chronique ou d’annales à ambition historique qui se voudrait objective dans sa remarquable fraicheur narrative. De l’autre un mémoire justificatif, retrouvé, commenté et annoté, non sans ambiguïtés, par un historien haïtien, un plaidoyer politique pro-domo qui cherche à convaincre pour la postérité. Le Candide de Voltaire face au Chateaubriand des Mémoires d’Outre-Tombe dans le cadre exubérant d’une île tropicale. Mais profondément unis, au-delà du pays qu’ils aiment, à la fois par le caractère exceptionnel et émouvant de leur aventure et l’importance historique des événements dont ils nous renvoient l’écho précis d’acteurs du haut au bas de l’échelle.

         Jacques de Cauna, docteur d’Etat (Sorbonne)

     CNRS/EHESS CIRESC chaire d’Haïti à Bordeaux


[1] Jacques de Cauna(édit.), Voyage d’Outre-Mer et Infortunes les plus accablantes de la vie de M. Joinville-Gauban, Bordeaux, Imprimerie de H. Faye Fils, sd [1829], 2 tomes (280 + 256 p.) (1829), réédit. t. I, Guitalens-L’Albarède, Ed. La Girandole, 2011, 02 p. [portrait inédit en couverture], et Mémoires du Général Toussaint Louverture… [pouvant servir à l’histoire de sa vie], commentés par Saint-Rémy, réédition critique de l’ouvrage de 1853 avec préface, notes, portrait original et édition du manuscrit original, Guitalens-L’Albarède, Ed. La Girandole, 2009, 280 p. [portrait en pied par Baquoy en couverture].

Joinville Gauban Voyage1

Mémoires du général Toussaint Louverture. Portrait par Baquoy

 

 

Familles en cours d'étude : Lampre, d'Abbadie (Saint-Domingue, Gironde, Saint-Louis de Montferrand, Bigorre, Tarbes, ), Acquart, Vignes (Bordeaux, Blanquefort, Jacmel, archives familiales), de Dufourcq de Membrède, de Ribeaux, de Heredia, Girard, de Casamajor (Béarnais de Cuba, 19e s., Arthez-de-Béarn, Orthez, Sauveterre), Habas, Jourdelle (Labastide-Villefranche), Victoria, Mendès (Bordeaux, Antilles, familles sépharades, demande de la Drac Aquitaine), de Cauna de Poyloault, de Ségur, d'Escodéca de Boisse (Landes, Bordeaux, notariat 16e, Jacques de Cauna, baron de Poyloault, pièce inédite), de Navailles, de Navailles-Labatut, de Navailles-Banos, de Navailles-Sirgos, de Navailles-Bonnas (Dumes, Landes, Béarn, Bigorre, Saint-Domingue, archives familiales, comte de Navailles), Saint-Macary (Auterrive-du-Gave, Saint-Marc, Saint-Domingue), de La Valade du Repaire de Truffin (Périgord, La Rochelle, Saint-Domingue, Cuba, Matanzas, Camaguëy, La Havane), Peyrucain, Lafourcade, Pédelucq, Darricau, Darricau de Traverses (St-Martin de Seignanx, Pouillon, Tartas, Etats-Unis), Labadie, Laroque (demande haïtienne), Lassaigne, Bertel (Périgord, Champagne), Chemisson-Lassaigne, Hauquiez (Saint-Domingue), Dubreuil de Fontreaux, La Croix de Ravignan (Charentes, Landes, Saint-Domingue), Grand de Chateaublond, Caradeux, Fleuriau, Boissonnière (Saint-Domingue, demande canadienne), Delisle, Duverger, Gallien de Préval, Raynal, de Mons d'Orbigny, Morel, Ducis, Dufourcq, Lentilhac de Sédières, Favier (Saint-Domingue, Nouvelle-Orléans), de Villeré, Villoutrey de Brignac, Duverger, Préval, de Mons d'Orbigny (Louisiane), Laffite, You, Humbert (La Nouvelle-Orléans), Duvergé (République Dominicaine, Louisiane), Preval, Morel, Ferrer, Ulecia Cardona (Cuba), Truffin, Sarria (Cuba, Camaguëy), Deniau (La Réole, Haïti), Taillade (Montauban, peintre), Guillon, Guillon-Léthière (Paris, Guadeloupe), Pirly (Le Dondon, Saint-Domingue, demande de Mme Michèle Nahon), Lescar, Péfaur, d'Arthez-Lassalle (Béarn, Landes), de Monck d'Uzer (Bigorre, Saint-Domingue, alliance de Cauna), de Marque (Tartas, Saint-Domingue, alliance de Cauna), de Montesquiou, d'Artagnan, d'Astarac de Fontrailles (Gers, alliance de Cauna), de Cauna de Dorro, du Lys, de Périsser, de Hoo, de Brassalay (Bougarber, 64)

Partager cet article

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti