Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 17:06
Le Dictionnaire des Flibustiers
Le Dictionnaire des Flibustiers

Longtemps attendue, cette somme de l'un des plus infatigables chercheurs du domaine satisfera les attentes des plus exigeants. Elle est appelée à devenir l'incontournable outil de référence sur une question que notre ami de longue date Jacques Gasser travaille depuis plus de trente ans dans les dépôts d'archives français, espagnols, anglais, hollandais... après avoir passé de longues années en voyages maritimes qui l'avaient amené notamment aux Antilles à la Martinique, à Saint-Martin, à Saint-Barthélémy et, surtout, aux Saintes, laboratoire vivant de l'histoire navale antillaise où il séjourna longtemps. On y retrouvera avec plaisir les Grammont, Michel le Basque, Massertie, de Graff, L'Olonnois, Van Horn... et autres qui l'ont accompagné pendant toutes ces années d'aventures.

Rédacteur en chef de Conjonction, Revue franco-haïtienne de l'Institut Français d'Haïti dans les années 80, je m'honore d'avoir été le premier à offrir à Jacques Gasser un espace de publication pour une première base données dans le "Spécial Île de la Tortue" des 3e et 4e trimestres 1987, n° 174-175, publié à l'occasion de la première et seule mission scientifique à l'époque (et peut-être encore aujourd'hui) effectuée sur l'île par le Centre de Recherche Historique que je dirigeais alors parallèlement (voir ci-dessous). On mesure aujourd'hui le chemin parcouru ! Il va sans dire que nous recommandons vivement la lecture de cet indispensable ouvrage que l'auteur a eu l'amabilité de nous communiquer.

Le Dictionnaire des Flibustiers
Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:16

Deux pans d’histoire des ports de Bordeaux et La Rochelle : la mémoire du progrès

  • Lisibilité

  • PDF version
  • 1
     
Rencontre
Mercredi 17 Mai 2017, 17:30
Rencontre avec Hubert Bonin et Jacques de Cauna à l'occasion de la parution de deux ouvrages. Auditorium du musée

Face au sentiment de « déclin » après l’abolition du commerce de traite et les secousses causées à l’économie et au négoce par la Révolution française, on doit réhabiliter la capacité de Bordeaux à sécréter des forces vives de la croissance économique. Des jeunes pousses, animées par l’esprit d’entreprise, les innovations technologiques et l’espoir de profits, reconstruisent et développent l’économie girondine. Ce livre est donc un « culte » à la machine qui perce avec la première révolution industrielle, mais aussi aux « entrepreneurs » qui tirent parti des nouvelles opportunités offertes par la variété des débouchés, à Bordeaux, en France et à l’étranger. Bien sûr, le négoce est puissant et soutient cette industrialisation, notamment grâce aux denrées importées de l’empire colonial. Les bourgeoisies constituent un marché substantiel, avec leur consommation de haut de gamme. Cette histoire industrielle, d’abord tapie dans les recoins du centre ville, puis glissant vers les espaces périphériques, peut se lire encore dans le tissu urbain, où des rues ont conservé nombre d’immeubles ayant accueilli ateliers et entrepôts.

La Rochelle a été la première ville française à présenter, il y a 25 ans, une exposition sur la traite, l’esclavage et leurs abolitions. C’était suite à une thèse de doctorat consacrée à l’ancien propriétaire de l’hôtel Fleuriau, qui est aujourd’hui le Musée du Nouveau Monde, et aux origines antillaises de sa fortune. L’ouvrage présente un parcours mémoriel et patrimonial transatlantique. C’est aussi une interrogation sur les développements qui ont suivi, entre devoir et abus de mémoire. Il réfléchit enfin sur les innovations techniques. Il précise les derniers acquis de la recherche sur l’engagement de La Rochelle dans cette histoire d’outre-mer. Il incite à méditer sur la notion de progrès en Histoire et, au-delà, sur les enjeux de l’élévation morale, en rupture parfois avec les mentalités de son temps.

            

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 08:05
Emission "Au coeur de l'histoire" du jeudi 11 mai 2017. Emission "Au coeur de l'histoire" du jeudi 11 mai 2017.
Emission "Au coeur de l'histoire" du jeudi 11 mai 2017.

Emission "Au coeur de l'histoire" du jeudi 11 mai 2017.

A réécouter en podcast sur le site d'Europe 1 à l'adresse

http://www.europe1.fr/emissions/au-coeur-de-l-histoire,

à la page 1 le 11/05/2017 ACDH - L'intégrale - Toussaint Louverture - 11/05/2017.

Les citations de mon dernier Toussaint Louverture. Le Grand Précurseur aux Editions Sud-Ouest ont été particulièrement appréciées.

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:43
Le vicomte de Belzunce

Le vicomte de Belzunce

Le Samedi 13 Mai à 14 h 30 à Bayonne, Maison des Associations, 11 Allée de Glain

Conférence de Jacques de Cauna : Basques et Bayonnais à Saint-Domingue / Haïti

à l'invitation de Gen&O Bayonne, entrée libre

 

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 17:33
Commémoration autour du buste au faux visage de Toussaint Louverture. Sans autre commentaire...
Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 08:04
 Omar Victor Diop « Jean-Baptiste Belley » d'après Anne-Louis Girodet de Roussy Trioson
 Omar Victor Diop « Jean-Baptiste Belley » d'après Anne-Louis Girodet de Roussy Trioson

Omar Victor Diop « Jean-Baptiste Belley » d'après Anne-Louis Girodet de Roussy Trioson

 Table ronde 
Art et mémoire 
 
Les Revenants
Constellation du Tout-Monde

•  Mardi 9 mai 18h 
Auditorium Musée d'Aquitaine, Bordeaux

Liée à la traite négrière et à la colonisation, Bordeaux s'interroge encore sur les liens entre histoire et mémoire.
Comment l'art nous raconte-t-il l'histoire ? Comment nous donne-t-il à saisir les enjeux de mémoire ? Comment s'empare-t-il d'un matériau le plus souvent invisible ? 

Dans le cadre de la "Semaine de la mémoire" autour des commémorations du 10 mai (Journée nationale des mémoires de la traite, des l'esclavage et de leurs abolitions) organisée par la mairie de Bordeaux, MC2A réunit un historien, un linguiste et une artiste pour débattre de ces questions qui nous concernent tous.

Participants : 
. Jacques de Cauna, spécialiste de l'histoire de la colonisation et de la présence française aux Antilles. 
. Rafael Lucas, spécialiste de l'esclavage européen et des diasporas africaines. 
. Amalia Ramanankirahina, travaillant sur l’histoire des migrations, notamment celle de la colonisation. Elle a participé en 2015 en Gironde à l'exposition Les Revenants. 

Table-ronde animée par Jordane Bertrand, journaliste.
Illustration Omar Victor Diop « Jean-Baptiste Belley » d'après Anne-Louis Girodet de Roussy Trioson

J'évoquerai L'image du Noir dans l'art occidental. Aperçus sur une évolution historique de longue durée.

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 17:29
142e Congrès national du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques Des Pyrénées à la Sierra Maestra. Aux origines du modèle caféier cubain, Casamajor et les Béarnais dans l'Oriente

Ce Mercredi 26 Avril 2017, à 9h30,

Université de Pau et des Pays de l'Adour, Faculté des Lettres, salle 13

Communication de Jacques de Cauna

Des Pyrénées à la Sierra Maestra.

Aux origines du modèle caféier cubain, Casamajor et les Béarnais dans l’Oriente

L'insurrection des esclaves de Saint-Domingue (Haïti) provoqua l'exil dans les îles voisines de nombreux Gascons et Béarnais, principal groupe régional de l'ancienne colonie antillaise. Dans la partie orientale de Cuba, le courant d'émigration antillaise des Béarnais, initié par de grands chefs fondateurs, soutenu par de puissants réseaux et alimenté par la tradition, persévéra durant toute la première moitié du 19e s. Un Sauveterrien, Prudent de Casamajor, ancien gérant de sucreries devenu négociant, fut par son activité l’agent général, l’homme d’affaires, le conseiller et même le banquier de cette petite colonie de réfugiés dont bon nombre lui étaient apparentés. Il débuta dans la spéculation en achetant à bas prix dans les hauteurs de Santiago des terres en friches difficiles d'accès que l’on pouvait croire incultes mais qu’il fit prospérer en les cédant à des compatriotes par petits lots pour l'installation de caféières (cafetals) et en les reliant par un réseau de routes dont la principale est toujours connue sous le nom de Camino frances. Méconnu en Béarn, il est un personnage majeur de l'histoire cubaine.

 

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:21
Morosité des ventes... mais heureusement une sympathique présentation, de La Rochelle au XVIIIe à Bordeaux au XIXe,  avec l'ami Hubert Bonin et notre éditeur aux Indes Savantes, Frédéric Mantienne. Morosité des ventes... mais heureusement une sympathique présentation, de La Rochelle au XVIIIe à Bordeaux au XIXe,  avec l'ami Hubert Bonin et notre éditeur aux Indes Savantes, Frédéric Mantienne.
Morosité des ventes... mais heureusement une sympathique présentation, de La Rochelle au XVIIIe à Bordeaux au XIXe,  avec l'ami Hubert Bonin et notre éditeur aux Indes Savantes, Frédéric Mantienne.

Morosité des ventes... mais heureusement une sympathique présentation, de La Rochelle au XVIIIe à Bordeaux au XIXe, avec l'ami Hubert Bonin et notre éditeur aux Indes Savantes, Frédéric Mantienne.

Ce samedi 1er avril, dans la bonne tradition farcesque, une grosse innovation surprise nous attendait au salon d'accueil des auteurs. On se demandera longtemps pourquoi les auteurs locaux auront été privés cette année de l'habituel dossier (programme des festivités, spectacles éventuels, réservations diverses, invitations officielles, tickets repas...) et badge d'accueil personnalisé uniquement réservés à ceux qui venaient d'ailleurs, nécessitant sans doute de ce fait la mise en oeuvre de gros et coûteux moyens logistiques... Quant aux Bordelais et autres voisins, à eux de se débrouiller en territoire connu... Misérables provinciaux de la Nouvelle Aquitaine que nous sommes... Nul n'est prophète en son pays !  Il n'est bon bec que de Paris..., etc. (refrains connus).

Et pourtant, ne sait-on pas à Bordeaux, métropole gasconne, qu'un Gascon ne travaille pas de 10h à 17h sans déjeuner - et qu'il lui arrive même de passer un bon moment à déjeuner sans travailler, pour le simple plaisir de la convivialité bien partagée ? Heureusement que notre éditeur charentais, en bon voisin attentif à nos valeurs ancestrales, nous a généreusement invités à déjeuner dans un estaminet proche ! Qu'il soit ici grandement remercié de ce geste élégant et très apprécié.

Du coup, pour cette Escale sèche, le samedi était amplement suffisant et nous nous sommes dispensés de l'inauguration (horaire non connu) et de la non invitation à la Mairie.

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 09:27
Incommensurable tristesse... In Memoriam

In Memoriam - Patrick de Borda nous a quittés

Notre grand ami Patrick de Borda nous a quittés au matin de ce 6 avril 2017 après avoir combattu courageusement pendant trois ans contre un ennemi implacable avec l'admirable et indéfectible soutien de sa chère épouse, Caroline. C'est une perte irréparable que les mots ne peuvent exprimer. Tous ses amis, nombreux, et sa grande famille, avaient toujours pensé que sa force rayonnante lui permettrait de surmonter cette injuste épreuve et de reprendre enfin le dessus. Et tous se sont réjouis de le voir retrouver chaque fois qu'il le pouvait la barre de son voilier en Méditerranée. Mais il était sans doute écrit que c'est dans le fief familial ancestral de La Biolle à Bonnegarde, loin dans l'intérieur des terres, que le grand marin qu'il était, dans la lignée de son illustre parent, le savant chevalier Jean-Charles de Borda, mathématicien, physicien, ingénieur, politologue, fondateur de l'indépendance américaine et surtout grand navigateur, devait s'éteindre entouré de l'affection des siens.

A Dax – où, comme il se plaisait à dire en plaisantant et en feignant un étonnement amusé, « tout est Borda ici » !, le musée, le lycée, le thermes... – on se souviendra longtemps de sa présence rayonnante aux manifestations qui avaient entouré la commémoration il y a tout juste vingt ans, du 7 au 12 avril 1997, de la mort du chevalier son parent dont il représenta alors brillamment la famille au cours des cérémonies et rencontres scientifiques nationales. Quelques années plus tard, il faisait l'honneur au vice-président que j'étais alors d'accepter, à mon amicale et insistante demande, que je parraine son entrée au conseil d'administration de la société savante qui porte le nom de sa famille, inscrit par ailleurs sur la Tour Eiffel, donné à un bâtiment de la marine nationale, à une rue de Paris, à des sociétés savantes du monde entier, et au-delà même, à un astéroïde et un cratère sur la Lune...

Je garde personnellement la mémoire illuminée de sa légitime fierté lors de sa réception au Palais du Luxembourg dans l'Ordre des Cincinnati qui avait reconnu que la dévolution du siège de membre fondateur de son illustre parent lui revenait de droit et ne pouvait mieux être honorée. Mais pour tous ceux qui l'ont connu de près dans les Landes, ce sera surtout ces moments de chaleureuse intimité des rencontres à La Biolle ou au hasard des invitations, que nous retiendrons de ce grand seigneur dont la générosité dans l'accueil de l'autre n'était égalée que par la modestie.

Le Conseil d'administration et les adhérents du Centre Généalogique des Landes et la Fédération des Académies de Gascogne présentent à sa famille, et plus particulièrement à son épouse Caroline, l'expression de leurs condoléances attristées et de leur profonde empathie dans cette douloureuse épreuve.

                                                                                               Jacques de Cauna

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 15:39
Présentation le samedi 1er avril 2017 à 14 h. à L'Escale du Livre de Bordeaux (Agora). Quartier Ste Croix – Place Renaudel. Entrée libre...

Présentation le samedi 1er avril 2017 à 14 h. à L'Escale du Livre de Bordeaux (Agora). Quartier Ste Croix – Place Renaudel. Entrée libre...

Livre-témoignage et chronique sur un sujet livré aux débordements de la bien-pensance et des reconstructions émotionnelles intéressées à usage politico-démagogique relayées par les médias. Par un des tout premiers acteurs... pour une objectivation scientifique et un bon usage des nouveaux outils de la connaissance. 

 

Repost 0
Published by jdecauna
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • Le blog de Jacques de Cauna Chaire d'Haïti à Bordeaux
  • : Site de la Chaire pluridisciplinaire d'Haïti à Bordeaux créée après le séisme du 12 janvier 2010 dans le cadre des activités du CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages du CNRS à l'EHESS). Histoire et culture d'Haïti et de Gascogne. Développement des liens entre la Caraïbe et la région Aquitaine Gascogne.
  • Contact

Recherche

Histoire D'haïti